Question : Comment lutter contre la sècheresse de la bouche et des yeux ? 
  • Le syndrome sec pour les yeux peut-il exister pour le nez et donner des céphalées ?
  • Comment lutter contre la sècheresse de la bouche et des fosses nasales surtout la nuit ?

Il faut faire la distinction entre le syndrome de Sjögren et le simple syndrome sec, faire une enquête médicamenteuse pour rechercher s'il ne s'agit pas d'un effet secondaire car les médicaments peuvent avoir des effets secondaires de ce type (codéine, psychotropes, etc.).

Mais, il est vrai que les larmes sont évacuées des yeux vers le nez et donc s'il y a un syndrome sec oculaire cela donnera moins d'humidité dans le nez. (Professeur P. Carpentier - CHU de Grenoble).

Précision : Dans les larmes il y a deux choses : les protéines et la sécrétion liquide. La chose essentielle qui est perdue dans le syndrome sec est la production de protéines. On peut même avoir en réaction un larmoiement paradoxal de larmes liquides. Il faut mettre un gel pour protéger le film d'eau devant la cornée.

Ces gels sont encore imparfaits. Il existe aussi la solution du clou lacrymal mis dans le canal lacrymal qui limite l'évacuation immédiate des larmes ou du gel. C'est une méthode très efficace.

Professeur J. Cabane - Hôpital Saint Antoine - Paris

Pour les fosses nasales, on peut utiliser des huiles ou corps gras, " nasinet ", eau de mer, sérum physiologique. Pour lutter contre la bouche sèche, il faut boire relativement souvent de l'eau, utiliser des moyens pour fluidifier la salive, sans aphtes. On peut utiliser et stimuler ce qui reste des glandes salivaires (même dans les formes évoluées de syndrome de Sjögren, au moins 50 % des glandes restent fonctionnels).

Le sulfarlem : Moins efficace que le chlorhydrate de pilocarpine mais n'est pas utile si ce n'est pas un syndrome de Sjögren. Attention encore aux bains de bouche faits trop fréquemment avec des produits agressifs (Hextrill, Eludrill) sauf très ponctuellement.

Il existe aussi de la salive artificielle appelée l'Artisial°, mais il vaut mieux boire.