Questions : 
  • Quelles sont les différences entre sclérodermie localisée et sclérodermie systémique ?
  • Une forme cutanée limitée peut-elle évoluer vers une forme diffuse ?

Une sclérodermie localisée, ou morphée, entraîne des lésions de la peau qui peuvent être plus ou moins étendues (formes en gouttes, plaques ou bandes notamment), mais épargne les organes profonds (reins, poumons, cœur, tube digestif).

Le syndrome de Raynaud, qui est presque constamment présent au cours de la sclérodermie systémique, est absent au cours des sclérodermies localisées. Dans le cas d'une sclérodermie localisée, il n'est pas justifié de réaliser des examens complémentaires à la recherche d'une atteinte viscérale si ce n'est pour rassurer éventuellement le patient.

Les formes de passage entre sclérodermie localisée et sclérodermie systémique sont exceptionnelles.
Selon les données disponibles, un malade a une forme cutanée limitée ou diffuse de la maladie et n'en change pas. Cependant, il existe des formes intermédiaires parfois difficiles à classer. De plus, le moment auquel l'extension cutanée est maximale n'est pas connu à l'avance et il arrive parfois de modifier le classement d'un malade dans les premières années d'évolution de la maladie.