Tableau de Paul Klee " Insula"

L’exposition qui vient d'ouvrir ses portes au centre Georges Pompidou - "Paul Klee, l’ironie à 

l’œuvre"- inaugurée le 6 avril et qui sera close le 1er août 2016, remet les pendules à l’heure.

Son propos ? Montrer comment ce créateur n’a cessé de remettre en question sa pratique de l’art.

Pourquoi Paul Klee … ? Paul Klee et sa maladie

Bien que la souffrance humaine soit universelle, chacun d'entre nous n’a pas toujours le talent créatif pour exprimer ces émotions ; nous sommes donc reconnaissants à Hans Suter pour le magnifique livre dans lequel nous partageons cette angoisse à travers les yeux d'un génie créateur, Paul Klee, lui-même atteint de sclérodermie avec les premiers signes en 1935 a montré les signes de la maladie dans ses œuvres à partir de cette période et jusqu’à sa mort en juin 1939.

Dans une de ses dernières photos, « Tod und Feuer» (Mort et le feu), on voit le visage blême de la victime de la sclérodermie face à sa mort imminente.

Vous trouverez également ici d’autres articles, le premier rédigé par l'une de nos malades, adhérente, Nicole Hoyau qui a eu l'occasion de visiter déjà l'exposition et en est revenue ravie.

L'article de Nicole HOYAU au format Word 

L'article de Nicole HOYAU au format PDF

Egalement  publiés à l’occasion de cette exposition :

un article publié sur Culture.fr ou au format Word ou en PDF

un article publié sur l'OBS au format Word ou au format PDF

Article mis à jour le: