Recherche médicale: un nouveau partenariat prometteur avec Inventiva Pharma et un médicament anti-fibrose en cours d'étude !

Ce laboratoire de recherche français travaille depuis quelques années sur le phénomène de fibrose de la peau (et aussi pulmonaire) observé dans la sclérodermie.

Un médicament est en test dans le cadre d'une étude dans la majorité des grands centres hospitaliers Européens.
L'ASF vient de signer un partenariat pour apporter son soutien à ce laboratoire et à son projet prometteur.

Pour en savoir plus : http://www.fassttrial.com

Voici un extrait de l'article publié dans notre Petit Journal :

Logo FASST et Laboratoire InventiviaÉtude de validation (proof-of-concept) multicentrique, randomisée en double aveugle, contrôlée contre placebo, de l’IVA337 dans le traitement de la sclérodermie systémique cutanée diffuse », ci-après dénommée « l’Etude Clinique », dont l’objet intéresse naturellement notre association en ce qu’elle présente un espoir important de traitement pour les malades de la Sclérodermie.

Le vendredi 11 décembre 2015, à Roissy, une journée de travail et de présentation du projet ci-dessus a été organisée par INVENTIVA, laboratoire pharmaceutique qui développe diverses spécialités pharmaceutiques près de Dijon (en France). 
A cette réunion étaient conviés des représentants des pays qui vont participer avec les sites hospitaliers investigateurs.

L’ASF était notamment impliquée dans une séance de formation des médecins au score de Rodnan, qui est un critère de suivi des malades et un critère de jugement de la plupart des essais thérapeutiques (un film a été réalisé dans le service du Professeur Y. Allanore et sera prochainement disponible sur le site.)

La carte des 50 centre hospitaliers FASST en EuropeComme vous pouvez le voir sur cette carte, 8 pays européens avec 50 sites seront participants à ce projet regroupant 132 patients ! 

Les temps changent aujourd’hui et en particulier pour la sclérodermie ! Quand des essais thérapeutiques vous sont proposés… et que vous correspondez aux critères d’inclusion, il faut y aller pour que la maladie devienne un peu moins orpheline. 
Pour cela, il faut que les études, et en particulier celle-là, arrivent à leur terme avec suffisamment de patients participants.  Les malades comptent sur les malades !

En savoir plus sur l'étude FASST et  l'
IVA337, les explications détaillées du Pr Yannick Allanore, télécharger le PDF ici

V